Les permissions correctes pour WordPress

Je préfère prévenir tout de suite : ça va pas être un article très fun. Mais je vais essayer de faire le plus court possible.

Cet article s’inscrit dans la suite de :

Bon, ce n’est pas tout à fait complet, il manque une étape : les PERMISSIONS. Parce qu’une fois connecté dans l’administration de WordPress, si vous essayez par exemple d’installer un plugin, le système va vous demander vos codes FTP.

On ne veut pas ça.

Il faut donc vous reconnecter à votre serveur en SSH et appliquer les permissions suivantes à votre site WordPress :

sudo chmod 775 -R votre-site.com

La ligne de commande ci-dessus permet d’accorder des permission similaires en lecture, écriture et en exécution au propriétaire et au groupe du dossier.

sudo chown -R www-data votre-site.com
sudo chgrp vous votre-site.com

Ici le propriétaire est www-data, ce qui correspond au nom d’utilisateur de votre serveur Apache 2.

Et le groupe c’est vous. Remplacez « vous » par votre nom d’utilisateur biensur, mais je crois que vous avez compris si vous êtes arrivé jusqu’ici.

Ainsi vous pourrez lancer des mises à jour de votre thème via GIT mais aussi installer tranquillement des plugins depuis l’administration sans qu’on vous demande systématiquement vous papiers.

Félicitations !